accueil
Revue de Presse
    ATS
    n°175 - Octobre 2016

    Horticulture et Paysage

    Noues végétalisées : palier l’imperméabilisation des sols
    ATS
    Hors-Série - Juillet 2016

    CHANTIERS DE FRANCE

    AquaTerra Solutions : Géo-alvéoles XXL
    ATS
    n°5869 Mai 2016

    Le moniteur

    Fagots de fibres épuratoires
    ATS
    n°389 Mai 2016

    Paysage actualité

    Fascines en fibres de bois
    ATS
    n°5 - Avril 2016

    SolScope Mag

    Confinement des terres et granulats par géoalvéoles
    ATS
    n°40 - Avril 2016

    Egis contact

    Le parc du Heyritz, nouveau poumon vert de Strasbourg
    ATS
    n°170 - Mars 2016

    Horticulture et Paysage

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°70 - Mars 2016

    Profession Paysagiste

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°118 - Mars 2016

    Matériel & Paysage

    Génie écologique et végétal
    ATS
    n°69 - Fev 2016

    Profession Paysagiste

    Gabions : structurez le jardin en un temps record
guide
5. Intéraction sol/mur gabion

5. Intéraction sol/mur gabion

5.1. Doit-on prévoir un système de drainage à l'arrière de l'ouvrage ?

Un mur en gabion est drainant, en effet il possède 25% à 35% de vides (selon granulométrie et qualité de remplissage) et n’est constitué que de matériaux granulaires perméables. Il assure donc une bonne stabilité en permettant le drainage des eaux. Il n’est donc absolument pas nécessaire d’installer des barbacanes dans le mur. Toutefois, pour assurer une bonne perméabilité du remblai arrière, il est possible de le réaliser avec des matériaux drainants. Dans tous les cas, prévoir de collecter les eaux météoriques en pied amont de mur et les évacuer.
    

5.2. Faut-il utiliser un géotextile ?

Les particules fines constitutives du remblai pourraient être entrainées par les eaux météoriques et venir colmater les vides de l’ouvrage. Une fois l’indice des vides diminué, les eaux ne seraient plus drainées et la poussée hydrostatique qui en résulterait pourrait venir déstabiliser l’ouvrage.
L’emploi d’un géotextile de séparation (agissant comme un filtre) se justifie donc pour éviter la migration des fines dans les gabions. Toutefois certains géotextiles peuvent se colmater dans le temps. La solution idéale est donc d’installer un géotextile plus en amont (contre le plan de terrassement) et de remblayer avec des matériaux drainants l’intervalle entre le géotextile et l’ouvrage en gabions.
    

5.3. Utilité des éperons drainant

Des éperons drainants en gabions peuvent être réalisés dans le talus à maintenir. La section des éperons drainants en gabions (plus large en haut qu’à la base) est inversée par rapport à la structure du mur. Les éperons drainants de part leur poids et leur installation participent de plus à la stabilité de l’ouvrage.