accueil
Revue de Presse
    ATS
    n°175 - Octobre 2016

    Horticulture et Paysage

    Noues végétalisées : palier l’imperméabilisation des sols
    ATS
    Hors-Série - Juillet 2016

    CHANTIERS DE FRANCE

    AquaTerra Solutions : Géo-alvéoles XXL
    ATS
    n°5869 Mai 2016

    Le moniteur

    Fagots de fibres épuratoires
    ATS
    n°389 Mai 2016

    Paysage actualité

    Fascines en fibres de bois
    ATS
    n°5 - Avril 2016

    SolScope Mag

    Confinement des terres et granulats par géoalvéoles
    ATS
    n°40 - Avril 2016

    Egis contact

    Le parc du Heyritz, nouveau poumon vert de Strasbourg
    ATS
    n°170 - Mars 2016

    Horticulture et Paysage

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°70 - Mars 2016

    Profession Paysagiste

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°118 - Mars 2016

    Matériel & Paysage

    Génie écologique et végétal
    ATS
    n°69 - Fev 2016

    Profession Paysagiste

    Gabions : structurez le jardin en un temps record
guide
5. Matériaux de remblai

5. Matériaux de remblai à l’arrière des gabions

Le remblai utilisé à l’arrière du soutènement en gabion doit être sélectionné de façon à satisfaire aux propriétés exigées par la conception et par les spécifications du projet.

La convenance d’un matériau de remblai à l’arrière d’un ouvrage de soutènement dépend de plusieurs facteurs qui doivent être pris en considération lors du choix du matériau:

  • mise en œuvre et compactage du matériau,
  • fonction et environnement de l’ouvrage,
  • propriétés drainantes,
  • frottement interne et cohésion du matériau.

Le matériau de remblai doit pouvoir être mis en œuvre et compacté pour obtenir les propriétés exigées par la conception. Le choix du matériau de remblai doit tenir compte des conditions climatiques dans lesquelles il sera mis en œuvre, des caractéristiques de l’atelier de compactage, ainsi que des pratiques et de l’expérience locale. Toute expérience locale pertinente concernant la réalisation de remblais doit être prise en considération pour le choix du matériau.

Le matériau doit être exempt de neige et de glace. Le cas échéant, les matériaux sensibles au gel ne doivent pas être mis en place en période de gel.

Dans le cas où les remblais supportent des structures sensibles comme par exemple des voies ferrées ou des bâtiments, etc., il convient de choisir un matériau de remblai adapté aux exigences de ces structures c’est à dire facile à mettre en œuvre et à compacter et peu évolutif sous son propre poids, une fois le compactage réalisé.

Lorsqu’une structure est exposée à des inondations suivies de rapides abaissements du niveau des eaux, la compatibilité des propriétés de drainage du matériau de remblai, avec les hypothèses de conception, doit être vérifiée.

La compatibilité, avec les hypothèses de la conception, des caractéristiques de cisaillement (angle de frottement interne et cohésion) du matériau de remblai sélectionné, doit être examinée. L’évaluation de ces paramètres doit tenir compte des conditions d’utilisation du matériau (par exemple masse volumique, teneur en eau.)